Retraite de mon cheval 1


Kelly de Villars CH

Kelly de Villars CH

Voilà le temps venu de la retraite de mon cheval. En effet, Kelly toussait souvent et elle devenait anxieuse, de plus en plus. Elle détestait quand son voisin de box partait et quand elle était dans son pré après une trentaine de minutes elle voulait rentrer, elle faisait les 100 pas et finissait par galoper en tous sens, paniquée. Ainsi, ma mère a décidé de la mettre en retraite pour lui offrir une vie paisible. Le vétérinaire a en plus diagnostiqué une bronchiolite asthmatique. Elle était donc de toute façon plus apte au sport et il a conseillé de la mettre dans les hauteurs, là où il y a moins de pollens.

Mon cheval Kelly de Villars CH est donc partie à la retraite à La Chaux d’Abel au Domaine Maryline.

Les débuts ont été difficiles car la météo était peu clémente. Kelly ne s’est pas plu tout de suite. Au début, quand on l’a lâchée avec le troupeau, elle voulait toujours revenir vers nous. ll a fallu la pousser puis la chasser. C’était un peu pénible et ça faisait mal au cœur. Elle a avancé sur le chemin toute seule et elle s’est retournée pour nous regarder… Que lisez-vous dans ses yeux-là ?

Kelly

Les jours d’après quand on allait la voir elle restait prostrée à l’intérieur de la stabulation et elle regardait les autres dehors. Par contre dimanche, elle était avec le troupeau dehors et malgré nos appels elle n’a pas réagi. Je suis allée la chercher avec un licol pour la ramener en dehors du pâturage et la brosser mais elle ne voulait pas venir ! Elle voulait rester avec sa nouvelle famille. Finalement je l’ai attachée tout près des barrières et y’a même une jument qui est restée près d’elle de l’autre côté. Je me suis dépêchée de la brosser. Elle avait quelques éraflures mais sinon son état était plutôt bon. Elle n’avait même pas l’air d’avoir maigri. Ensuite elle est repartie rejoindre le troupeau avec qui elle a l’air de s’entendre très bien.

Kelly à La Chaux d'Abel

Kelly à La Chaux d’Abel

Le domaine Maryline est magnifique, c’est immense et ça s’étend à perte de vue. Les chevaux peuvent aller boire et s’abriter sous les sapins. C’est un vrai retour à la nature et ma Kelly qui était toujours si nerveuse et qui détestait rester au pré longtemps et qui paniquait dans son box dès le départ de son voisin est enfin apaisée. Elle a une vraie belle vie de cheval. C’était dur de la laisser en retraite, un peu comme livrée à elle-même, et c’est dur aussi de voir que le lien a changé, qu’elle n’a plus besoin de l’humain et que son choix est fait: elle a choisi les siens.

Pour un cavalier c’est aussi une étape la mise en retraite et je pense que pour Kelly c’est assez réussi. Bon, elle est assez fragile alors on verra par la suite, mais au moins elle est heureuse.

Kelly c’est mon premier cheval, le cheval avec qui j’ai débuté le saut et avec qui j’ai fait mes premiers concours libres et ma licence. Elle avait du métier mais elle était assez sur l’œil. Elle regardait facilement le public et pouvait être perturbée par un panneau publicitaire en bord de piste. Toutefois elle avait du métier et elle m’a permis de progresser. Comme elle avait souvent des bobos ça m’a permis également d’avoir une relation basée sur autre chose que le fait de monter à cheval. J’ai dû apprendre à la connaître autrement que par le biais du sport parce que finalement les chevaux, c’est du relationnel, à leur manière ils savent communiquer avec nous et elle des fois elle était triste et des fois super en forme, ça changeait chaque jour et des fois même d’un parcours à l’autre.

image


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commentaire sur “Retraite de mon cheval