Avoriaz des Sources chez Julien Gonin


Avoriaz Aarberg

Avoriaz des Sources Aarberg

Avoriaz des Sources le 6 ans qui m’a été confié en formation depuis l’année passée a été en stage chez Julien Gonin 4 jours avec moi. Il a très bien sauté là-bas (140 !) et je suis très contente de lui. Au Festival Equestre de Cheseaux  il a classé les deux tours en 110 et 115. Voici la vidéo.

Son propriétaire a décidé de le reprendre et il rejoindra ainsi l’écurie de mon entraîneur français Julien Gonin dès le mois de juillet. Ce cheval va beaucoup me manquer car il a un caractère très facile et n’a absolument peur de rien. J’ai pu faire le cross d’Avenches et franchir tous les obstacles avec enthousiasme. Il m’a apporté beaucoup de satisfaction et j’espère qu’il deviendra vraiment très bon à l’avenir.

Avoriaz IENA Avenches

Avoriaz des Sources, 6 ans, IENA Avenches

Avoriaz Aarberg

Avoriaz Aarberg

En tant que cavalier on doit accepter de laisser partir nos chevaux vers d’autres horizons. J’ai un peu le coeur serré car j’aimais m’en occuper et il aimait beaucoup aller au parc où il faisait souvent le foufou. Au Maley les chevaux ont la chance d’avoir chacun un immense parc privatif où ils peuvent brouter et s’ébattre chaque jour et puis j’avais créé un lien avec lui. C’est quand même devenu, avec les mois qui passent, mon cheval. L’année passée j’avais débuté les épreuves à 1 mètre et cette année il a fait deux fois l’international à 110 et 115 et starté en 120 et 125. Avoriaz a été bon tant sur les places de concours en sable que sur herbe et il connaît vraiment bien l’équitation d’extérieur en ayant absolument peur de rien. Je lui ai appris les camions, les tracteurs, les vaches, l’eau… Je l’emmène galoper dans les champs et il reste très brave. Il a a appris à marcher sur des bâches, à monter dans des vans avec ou sans rampe et des camions. Il a appris à boire dans des seaux (au début ça l’effrayait énormément). Il n’a plus peur de la tondeuse et se laisse faire même les oreilles. La seule chose qu’il ne sait pas faire c’est rester derrière les autres en balade car Avoriaz aime être en tête uniquement surtout quand il y a du mouvement. Il s’est musclé et équilibré. Il a appris à développer ses sauts et donne beaucoup de force avec ses jarrets. C’est un cheval qui a une galopade très régulière et qui a un mental toujours identique. Malgré certaines fautes de cavalier il n’hésite pas à faire un effort. J’ai pu lui apprendre à m’écouter malgré malgré mes 47 kilos et c’est devenu un cheval très délicat qui répond bien aux aides du cavalier. Bon parfois en concours il a beaucoup de force et je dois vraiment faire un effort pour le freiner. Il n’a aucune défense, ne rue pas et ne pointe pas. Je suis contente de notre parcours ensemble et je lui souhaite une belle vie car il fait partie des gentils chevaux qui ont l’envie de bien faire. Douze mois ce n’est pas rien et si je peux le revoir chez Julien Gonin ça sera juste parfait. Sois bon mon Vovo !

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *